La Commune de Camares

Chef lieu d’une viguerie carolingienne mentionnée en 883. La cité fut édifiée sur un mont escarpé dont les vestiges constituent la ville haute. La porte d’entrée encore visible conduisait au château du seigneur Arnaud du Pont. L’activité industrielle et artisanale se trouvait sur les rives du Dourdou, au quartier de cloque : fabrique de cadis, moulins à foulon, tanneries, mégisseries, teintureries. Une partie de la population industrielle adhéra au protestantisme après la prise de la ville, par le capitaine de Beaufort en 1563. En 1586 Camarès était compté parmi les quatre principales villes fortes des protestants du Rouergue. Le temple protestant fut élevé en 1825 au quartier du Barri, l’hôtel de ville est de 1896, le pont vieux réputé du XIème siècle.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Translate »